28 juillet 2021

Plateau de Gergovie

Le plateau de Gergovie est un haut lieu de l’histoire de la Gaule, symbole d’un fait d’armes qui reste gravé dans l’histoire, enseigné depuis des générations. Une bataille gagnée il y a bien longtemps mais qui a encore son lieu emblématique : à visiter absolument pour qui  visite l’Auvergne et ses volcans.

Voici tout ce qu’il faut savoir sur le plateau et la bataille de Gergovie !

Ou se trouve Gergovie ?

Gergovie est avant tout un plateau naturel qui se trouve à environ dix kilomètres de Clermont-Ferrand en se dirigeant vers le sud, dans le département du Puy de dôme, au sein de la région devenue Auvergne Rhône-Alpes.

Avec une surface d’environ 70 hectares et une altitude de plus de 700m, il constitue un véritable belvédère offrant une vue imprenable sur les alentours : les célèbres volcans d’Auvergne, la chaîne des Puys dont le puy de Sancy,  mais aussi sur la plaine de la Limagne et les monts du forez.

Le plateau de Gergovie (ou plateau de Merdogne) est né du volcanisme de la Limagne il y a environ 12 à 20 millions d’années (Miocène), comme le massif du Forez, mais  avant la formation des monts de la chaîne des Puys.

Pour savoir comment accéder au plateau de Gergovie, retrouvez le guide complet ici.

Mais si le plateau de Gergovie est célèbre, ce n’est pas que pour sa vue ou sa géologie ! C’est que ce fut le lieu d’un combat épique qui figure dans tous les livres d’histoire.

Gergovie dans l’histoire : la bataille de Gergovie

Si le nom et le site sont restés célèbres dans l’histoire de la Gaule et donc de ce qui deviendra la France, c’est parce qu’il fut le lieu d’une bataille unique. C’est en 52 avec Jésus-Christ que le célèbre chef de guerre romain Jules César y a affronté les rebelles gaulois opposés à sa conquête et réunis dans un espace fortifié sur le plateau, un “Oppidum” .

Malgré la présence de plusieurs garnisons regroupant 30 000 légionnaires, le chef romain qui a tenté plusieurs assauts a finalement du battre en retraite au pied du plateau défendu par le jeune chef arverne Vercingétorix, au prix de plus de 700 soldats tués. Mais quelques mois plus tard, c’est à Alésia que Jules César prendra sa revanche sur les gaulois et sur Vercingétorix.

vous pouvez revivre la bataille au travers d’une animation vidéo ici. ou encore via le texte de Jules César lui-même qui la relate dans ses commentaires sur la guerre des Gaules.

Que voir ou faire à Gergovie ?

On l’a évoqué plus avant, le plateau de Gergovie propose un site naturel propice à la découverte de superbes vues sur la chaine des Puys et sur les montagnes environnantes. Mais c’est aussi un site qui, une fois les gaulois battus, a été abandonné rapidement au profit de ce qui deviendra la ville de Clermont-Ferrand . Il a néanmoins conservé des vestiges de l’époque gauloises puis de l’occupation romaine.

Via une balade de découverte pédestre, on découvre les traces de portes d’entrées, de remparts, de chemins pavés et autres morceaux d’amphores. Enfin, un monument à la gloire de Vercingétorix à aussi été érigé par Napoléon III sur le plateau de Gergovie.

Voici un survol du plateau de Gergovie en vidéo :

A visiter : le musée archéologique de la bataille de Gergovie

C’est le lieu incontournable de tout promeneur pour en savoir plus que le plateau et l’épique affrontement qui s’y est tenu : anciennement nommée Maison de Gergovie, elle est devenu Musée archéologique de la  bataille de Gergovie en 2019, après quatre ans de travaux. Cet espace permet d’en découvrir plus sur l’histoire du plateau, sa géologie et bien entendu l’archéologie liée à son occupation très ancienne.

Ce lieu de 1200 m² propose sur plus de 600 m² une exposition de près de 300 objets mais aussi des maquettes et des mises en scène utilisant le multimédia avec 40 animations vidéos, 30 maquettes et des reconstitutions (sépultures, remparts romains et gaulois)

Pour s’y rendre en voiture, prendre l’A75, sortie 4, puis suivre « Plateau de Gergovie ».

La situation du musée archéologique sur un plan :

Découvrez le site à travers une vue à 360 degrés :

A ne pas manquer sur la plateau de Gergovie : les Arverniales

Outre la visite du musée, des évènements ont lieu sur le site du plateau de Gergovie, on retiendra ainsi un spectacle immersif vivant : les Arverniales.

Il s’agit précisément de l’ “Archéofête gauloise de l’oppidum de Gergovie“, un rendez-vous annuel de deux jours qui se tient le 3ème (éventuellement le 4ème) week-end de juillet.

Les Arverniales et ses près de 100 bénévoles propose à chacun de vivre une véritable plongée à l’époque gauloise via une reconstitution vivante en costumes d’époque. Une opportunité unique de rencontrer  des guerriers et leurs familles, des artisans gaulois ainsi que des légionnaires et artilleurs romains.

Ceux-ci font partager, le plus fidèlement possible, leur mode de vie que ce soit dans un camp, via des démonstrations ou encore à la taverne ou il est possible se sustenter avec des plats originaux de l’époque  gauloise : galettes au miel et chaudronnées, sans oublier la bière artisanale, réminiscence de la fameuse cervoise de nos ancêtres.

Mais encore ?

Le plateau de Gergovie, espace naturel par excellence invite à la randonnée, à la contemplation, mais c’est aussi un lieu parfait pour pratiquer le cerf-volant !