24 janvier 2021

La Chaine des Puys, le Puy de Dôme

La Chaîne des Puys ou Monts Dôme

Le mot Puy vient de l’occitan puéi qui signifie « lieu élevé, hauteur ou sommet plus ou moins arrondi ». Les Monts Dômes, situés à l’ouest de la ville de Clermont -Ferrand, formés d’un alignement de 80 volcans aux formes douces, qui s’étendent sur 32 km du nord au sud et 4 km de large, correspondent tout à fait à cette définition. Ce site a été classé au patrimoine mondial de l’UNESCO le 2 juillet 2018, ainsi que la faille de la Limagne qui le borde à l’est, ce qui en fait un lieu qui présente un intérêt exceptionnel pour l’héritage commun de l’humanité. C’est ce que nous allons découvrir.

puy de dome

Formation de la Chaîne des Puys ou Monts Dôme

Ces volcans sont nés du plissement des Alpes. Ce plissement est dû à la rencontre de deux plaques tectoniques : plaque africaine et plaque Eurasie, ce processus a commencé il y a environ 100 millions d’années. Un tel plissement a provoqué de nombreux bouleversements tout autour. On peut citer la création de plaines d’effondrements, telles que la plaine de la Limagne (où se situe Clermont-Ferrand), des fissures comme la faille de Limagne ou les roches soumises à une forte pression entrent en fusion, forment des lacs de magma, magma, qui a pu ensuite remonter par les failles, donnant ainsi naissance aux volcans.

Quel âge à la chaine des Puys ?

Les volcans de la chaîne des Puys ont entre 95000 et 8400 ans, ils sont nés à l’ère quaternaire. C’est donc un ensemble volcanique « jeune » à l’échelle du temps géologique et il n’a pas eu le temps de s’éroder. Il propose donc une grande variété de formes qui sont restées très pures.

Les volcans de la Chaine des puys, un ensemble aux formes variées

Il existe des Cônes, des Dômes et des Maars. Tout provient de la densité et de la diversité des laves qui sont entrées en éruption, diversité liée elle-même à la profondeur plus ou moins grande des chambres magmatiques.

  • Le volcan en cône : il provient d’une éruption de lave fluide qui s’écoule parfois sur plusieurs kilomètres. C’est un volcan « rouge », c’est un volcan de type strombolien, exemple le Puy Pariou.
  • Le volcan en forme de dôme : il provient d’un magma très visqueux qui s’accumule près de la bouche éruptive. Il peut exploser brutalement, créant des nuées ardentes, on parle de « volcan gris » : c’est un volcan « tueur ». C’est le cas du Puy de Dôme, ou du grand Sarcoui par exemple, volcans de type péléen.
  • Le Maar : il se forme lorsque la lave en remontant à la surface rencontre une masse d’eau. Il se produit une violente explosion et le vaste cratère ainsi créé se remplit d’eau : c’est le cas du Gour de Tazenat par exemple. Le cratère peut aussi être comblé par des sédiments : par exemple le Maar Chopine.

Pourquoi un tel alignement de volcans  ?

Chaque volcan est né au cours d’une éruption brève et unique. Leurs cheminées se sont ensuite bouchées et d’autres éruptions ont eu lieu un peu plus loin par une autre fissure, le long de la faille de Limagne.

photo depuis le sommet du puy de dome chaine des puys